Si tu t'abonnes, tu reçois

juste une newsletter de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

Oui, je pourrais. Mais…

Chimie de la communication © pressmasterOui, je pourrais pondre des articles à la « 50 conseils pour écrire des titres percutants ».
Oui, je pourrais mettre 3 mots-clés par article.
Oui, je pourrais offrir un e-book gratuit à tous les abonnés de ma newsletter.

 

Oui, je pourrais faire des vidéos pour donner envie de bosser avec moi et booster mon référencement (d’ailleurs… J’y réfléchis !).
Oui, je pourrais proposer une promo qui finit ce soir, alors faut vite, vite en profiter.
Oui, je pourrais te demander de partager, parler de moi beaucoup, parce que je le vaux bien.

 

Oui, je pourrais écrire des articles qui expliquent le pourquoi du comment de la rédaction.
Oui, je pourrais arrêter de parler de ma life et de mes questions existentielles.
Oui, je pourrais « faire » pro jusqu’au bout de mes ongles sans vernis.

 

Oui, je pourrais accepter tous les boulots qu’on me propose « on dit jamais ‘non’ tu comprends ».
Oui, je pourrais faire de la prospection par téléphone (euh, non, en fait).
Oui, je pourrais avoir un profil sur Linkedin « au cas où ».

 

Oui, je pourrais faire une page avec toutes mes (magnifiques) références.
Oui, je pourrais être un peu plus humble et moins moqueuse (mais ça serait moins drôle).
Oui, je pourrais partager mes écrits sur tous les réseaux du monde (ou presque). Ah, mais ça, je le fais déjà plus que de raison !

 

Oui, je pourrais me désintoxiquer de Facebook et cie.
Oui, je pourrais bosser de 9h à 18h tous les jours.
Oui, je pourrais me plaindre de l’administration française en hurlant que je vais bientôt quitter ce pays de m**** qui déteste les entrepreneurs.

 

Oui, je pourrais avoir un smartphone pour enfin pouvoir lire les photos qu’on m’envoie.
Oui, je pourrais aller régulièrement sur Google analytics (ça, Morgane, tu ne t’en prives pas…).
Oui, je pourrais inviter tout plein de monde à des conférences gratuites pour trouver de nouveaux clients.

 

Oui, je pourrais faire un business plan, une stratégie à 5 ans et une étude de marché.
Oui, je pourrais avoir une ligne éditoriale un peu plus… un peu moins… enfin une VRAIE ligne éditoriale, quoi !
Oui, je pourrais me dire rédactrice, consultante, voire agence de communication. Je pourrais même dire « nous », même si je suis toute seule avec moi-même.

Oui, je pourrais. Mais, j’veux point.

singularité... ©-Africa-Studio

J’ai écrit cet inventaire à la Prévert sous le coup d’une petite colère, d’une irritation suite à un énième conseil concernant Mo’ pour mots. Tu devrais faire ci, tu pourrais faire ça… Sans que j’ai demandé quoi que ce soit, faut-il le préciser !

J’ai écrit ce texte ironique non pas pour dire que je me sens au-dessus de tout ça, mais plutôt pour souligner que tous ces outils de marketing et de communication, aussi efficaces soient-ils ne sont… que des outils.

L’important n’est pas forcément de tous les utiliser, mais de savoir pourquoi on veut les utiliser, et de les aimer.

L’important c’est que cela vous corresponde, que cela serve vos objectifs, au-delà des habitudes, du « faire pro » et de ce qui (soi-disant) marche chez le voisin.

L’important, ce ne sont pas les outils, c’est vous, votre identité, votre singularité, votre authenticité. Si vous êtes « vous », peu importe le flacon, vous aurez l’ivresse. Vous pourrez même vous payer le luxe de ne pas faire comme tout le monde, d’inventer votre propre mode de communication, vos propres outils marketing. D’être leader plutôt que suiveur.

Alors oui, on peut toujours me dire que je ne m’applique pas ce que je propose à mes clients. Et je dirais : tant mieux ! Car ils ne sont pas moi, n’ont pas les mêmes objectifs, la même cible, la même identité…

À chaque client, SA solution, ses choix, son chemin.

Alors quoi ? F*** les conseils ? Certes pas !

Être bien accompagné, c’est important pour tous les professionnels. Mais avant de conseiller, il est important de commencer par écouter, savoir poser les bonnes questions, guider parfois. Donner toutes les informations « techniques » nécessaires, avec leurs avantages et leurs inconvénients.
Car conseiller, ce n’est pas dire à l’autre ce qu’il doit faire, mais (à mon sens) l’aider à découvrir par lui-même ce qui lui conviendra. Et ça fonctionne dans tous les domaines…

Oui, je pourrais vous conseiller de me contacter pour qu’on travaille ensemble.
Oui, je pourrais vous dire que je saurai vous écouter et vous accompagner.
Oui, je pourrais.

D’ailleurs, je le fais.

 

P.-S. : Dédicace à Nadège Vialle (je vous recommande son blog sur les RH nouvelle génération et le ‘creative management’ en passant) et Anne-Claire Juan-Roussiale (ouf) (je vous recommande son blog Bonjour1sourire en passant aussi) qui comprendront pourquoi. Merci de vos conseils judicieux, pertinents et surtout merci de me faire rire.

 

Partager cet article

27 commentaires
  • Magaly H
    20 novembre 2014

    Merci Mo’ !

    « Mais avant de conseiller, il est important de commencer par écouter, savoir poser les bonnes questions, guider parfois.  »

    😉

  • Joanne Tatham
    21 novembre 2014

    Héhé, j’ai vu ton article juste après avoir publié le mien, et je me suis dit que ça faisait écho avec mon article (et le pourquoi profond de son écriture) et que j’allais y revenir pour commenter 😉

    En fait pour faire bien je devrais commenter tous tes articles, parce que j’ai l’impression d’être face à un miroir quand je te lis 🙂 Je lis pas mal de blogs de coaches/mentor US, qui parlent parfois de leurs soul sisters ; je connais pas de termes équivalent en français, mais j’ai l’impression d’avoir trouvé une soul sister, c’est juste dingo <3

    J'aime pas qu'on me donne des conseils que j'ai pas demandés. Comme ceux qu'on me donne concernant mon arachnophobie, par exemple. Parfois, j'ai juste envie de balancer à la tête des gens le traumatisme à l'origine de cette phobie, mais je crois que ça les traumatiserait un peu trop 😉

    Bref. Côté business aussi j'ai reçu des conseils. Conseils que j'ai demandés. Mais pas forcément aux bonnes personnes. Conseils que j'ai essayé de mettre en pratique.

    Avec la boule au ventre. Avec zéro enthousiasme. Avec le sentiment que ça sonne pas juste. Ces conseils n'étaient pas mauvais du tout. Mais ils n'étaient pas adaptés parce qu'il m'aurait d'abord fallu travailler les fondations pour que ça marche pour moi : mon état d'esprit, mes peurs, mes croyances. Ça a participé à me faire faire un burn-out pendant ma première année d'activité. J'ai eu envie de tout plaquer, vraiment !

    Vouloir donner des conseils, c'est humain. Mais conseiller vraiment, c'est accompagner, faire un bout de chemin avec l'autre, et c'est un vrai boulot.

    Oui, il y a des trucs marketing super efficaces et ça a été prouvé et c'est très bien. Mais clairement, ça ne fonctionne que si on est aligné avec le truc. Et puis, il y a toute une palette de possibilités entre où on est et ce truc marketing à faire impérativement sinon rien ne marchera. Et c'est là que ça marche, parce qu'on est à la bonne place au bon moment : notre place au moment M.

    • Morgane
      22 novembre 2014

      Merci Joanne pour ton témoignage ! Et sache que je suis tout autant fan de ton blog, donc oui, je pense que connexion il y a :).
      Soul sister, je dirais soeur d’âme, âme soeur ? J’aime…
      PS : sinon pour ton arachnophobie, je te conseille de… euh, ah non pardon !

  • Gwenaelle
    21 novembre 2014

    QUoi???????????
    tu ne veux pas faire du marketing à 2 balles???
    QUoi? ??????
    tu t’offres le luxe de ne pas vouloir être un aspirateur de clients « laloose&cie » ??

    Ah mais Morgane…. tu déconnes !

    Enfin bref… tu sais, je le sais, en affaires on est QUANTIQUE où on ne l’est pas !

    • Morgane
      22 novembre 2014

      Ouais, je sais… c’est la cata, je fais rien comme il faut et en plus j’ose le crier haut et fort. N’importe quoi ! Une vraie sorcière qui mériterait d’être brûlée sur la place publique 😀
      Let’s be quantique, na.

  • Borie Cathy
    21 novembre 2014

    Ma jumelle rebelle je te kiffe ! Tu dis tout bien comme je l aurais fait si j avais encore ton énergie et ton enthousiasme… Les cons aboient et la fée Morgane passe royalement…. 🙂

    • Morgane
      22 novembre 2014

      hi hi hi hi hi hi. Mais tu es mon modèle jumelle ! Je les vois ta rébellion, ton énergie, même si elles sont parfois un peu assoupies, je suis certaine qu’on devrait pouvoir les réveiller 🙂 Sache que je suis tenace, je n’abandonnerai pas si facilement !

  • Morgane
    22 novembre 2014

    Oui, vive la créativité, même si parfois elle prend quelques vacances, elle finit toujours par revenir. Bises

  • Seb
    24 novembre 2014

    Il est top cet article.

    • Morgane
      25 novembre 2014

      Merci Sébastien ! Assez proche de notre conversation de vendredi, je trouve, nous sommes sur la même longueur d’onde 😉

  • Le bonheur, cet article !! You make my day, Mo’ !! A bas la pensée unique ! Soyons nous-mêmes !

    • Morgane
      28 novembre 2014

      Yes ! ça fait du bien, parfois, de donner un coup de pied dans la fourmilière (enfin virtuellement, car en vrai, j’aime trop les fourmilières pour les détruire 😉 ) !

  • Pascale
    24 novembre 2014

    Pour moi qui suis une grande professionnelle ne parlant jamais de sa life sur son blog pro et… bon… je voulais te faire un plan ironique, mais même pour déconner, j’arrive pas à entrer dans le personnage 😀 ! Du coup, je vais me contenter de dire « Amen » (oui, on me repère quand je grignote un Cupcake en faisant la lecture : je deviens mystique, dans le com’…) !

    • Morgane
      28 novembre 2014

      Soyez bénie ma soeur Pilou.
      (J’ai faim, c’est pas très malin)

  • Morgane
    28 novembre 2014

    Chère Anab, comme je l’explique, je n’ai rien contre ces outils ! Simplement marre qu’on me donne des conseils à tort et à travers, alors même que je n’ai rien demandé 🙂
    Il n’y a aucune honte à avoir besoin de rentrer de l’argent, à faire son maximum pour trouver des clients et du taf. Absolument aucune, car je sais que tu as de vraies valeurs et un respect pour les autres, pour moi, c’est la seule chose qui compte.
    Sans oublier ta générosité sans limite !!
    Bisous

  • Morgane
    28 novembre 2014

    Je n’ai qu’un mot à dire : merci !

  • Claire
    29 novembre 2014

    Excellent!
    « L’important, ce ne sont pas les outils, c’est vous, votre identité, votre singularité, votre authenticité. » Eh oui! Je suis d’accord avec vous!
    Bonne continuation!

    • Morgane
      29 novembre 2014

      Merci Claire !

  • Morgane
    23 février 2015

    Je les choisis avec passion et gourmandise ^_^ Merci Emmanuel !

  • Lyv
    3 mars 2015

    Hey, Amen ma soeur! 🙂

    • Morgane
      4 mars 2015

      🙂 🙂 🙂

  • Morgane
    7 novembre 2015

    Oui, partout de chez partout. Sauf quand on a VRAIMENT besoin d’un conseil ah ah. Merci Christine ^^

  • Christine
    7 novembre 2015

    Ah ces conseilleurs! y en a partout et à tous niveaux…de la façon de faire cuire les pâtes à celle de changer les couches en passant par les attitudes à adopter suivant telle ou telle situation…ils sont PARTOUT…ils nous gavent…Chacun voit midi à sa porte…
    Tu fais très bien ton job t’occupe!

  • Aline - Inspiré et Créé
    8 novembre 2015

    Tellement parlant cet article!
    C’est vrai qu’on nous propose tous pleins de conseils à nous, les entrepreneurs en disant de faire-ci et faire-ça alors que notre coeur n’en ressent point l’envie et du coup, qu’est-ce qui se passe quand on n’en a pas envie mais qu’on se force? >> on est démotivé, on perd de notre feu intérieur…

    • Morgane
      9 novembre 2015

      Absolument. ET notre feu intérieur c’est ce qui fait toute la différence, alors hors de question de le perdre !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.