Des mots (beaucoup de mots) & quelques canards.

Des vidéos improvisées & des éclats de rire.

Des potions pas vraiment magiques & une sorcière un peu illuminée.

Si tu cherches de la folie, du chocolat & une newsletter à l'orange

--> abonne-toi :)

Lettre à Morgane, 16 ans en 1989

par Publié le 4

Ma poulette,

Oui, je sais, 16 ans, c’est pas forcément le bel âge.

Tu sors à peine des robes à smocks (beurk), mais tu es toujours aussi mal fagotée. Je te rassure, 25 ans plus tard, ça sera encore le cas mais tu t’en ficheras bien ! Ou en tout cas, c’est ce que tu feras croire tout en continuant ta métamorphose, petit à petit…

Tu en as plus que marre que tout le monde te prenne pour une enfant, mais tu sens que ça sera très sympa de faire plus jeune dans quelques années. Ma foi, tu as bien raison…

Tu es amoureuse, follement amoureuse. Mais voilà, ta timidité est plus forte que tout, sans parler de ton manque de confiance en toi. Tu vas encore passer plusieurs années à rêver de lui, en secret, jusqu’au jour où il brisera ton cœur en « sortant » avec une fille de ta classe. Comme le destin est malicieux, tu le retrouveras quelques années plus tard. Il est élève-officier sous les ordres de ton père… Toi, tu seras de nouveau amoureuse, mais pas de lui, de ton chéri, celui qui deviendra ton mari et le père de tes enfants !

Tu parais tellement sérieuse, tellement studieuse. Toujours première de la classe, les félicitations à chaque trimestre. Personne ne voit la folie qu’il y a en toi. Mais rassure-toi, elle finira par éclater. Tu n’as pas vraiment une vie d’adolescente, tu ne sors pas, on ne t’invite pas aux soirées. Tu voudrais t’en fiche, mais en fait non.

Il y a 4 ans, il y a 6 ans, 2 hommes ont fait voler ton enfance en éclats. Mais ils n’ont pas gagné, tu as été plus forte qu’eux. Tu as dit ‘non’, deux fois. tu es une rescapée. Une panthère, encore invisible. On dit pourtant que ton regard bleu se fait parfois d’acier…

Alors, tu rêves ta vie, tu plonges dans les livres, tu es la meilleurs amie de la bibliothécaire. Tu apprends, tu emmagasines, tu ne t’en rends pas compte, mais tu construis ton futur, à ta façon. Tu as peu d’amies, tu te sens asociale. Pourtant, tu ne l’es pas et ne t’inquiète pas, ça aussi, cela va bien changer.

Parfois, tu aimerais être fille unique. Tu aimerais être seule, tranquille. Tu ne sais pas encore les bons moments que tu partageras avec tes sœurs, leurs hommes et leurs enfants. Tu ne sais pas encore non plus que, bientôt, le couple de tes parents va voler en éclats… Profite !

L’année de tes 25 ans sera dure, très dure. Une année de larmes et de souffrance, de manque et de vague à l’âme. Une année qui semblera durer 1 000 ans mais qui finira par passer, elle aussi. Mais pour l’instant, tu en es encore loin…

Indépendance, voilà un mot que tu adores. Te marier ? Bof, bof… Avoir des enfants ? Non ! Tu changeras d’avis mais tu garderas toujours un souvenir ému de tes années de « liberté » et tu la reprendras aussi souvent, aussi longtemps que tu en auras besoin. Tu seras une mère à la fois indigne et prête à tout pour ses petits monstres. Une vraie maman, quoi !

Tu as seize ans et tu aimes regarder « Dirty dancing » en boucle avec ta copine F. Les vacances sont des bulles de bonheur dont tu auras la nostalgie bien plus tard. Tu découvres également un auteur qui te marquera à jamais : Stephen King. Tu plongeras avec délice dans son univers glauque. Étrangement (ou pas), il t’inspirera un projet qui deviendra essentiel pour toi. À une période de ta vie où tout changera pour toi…

Tu ne fumes pas, tu ne bois pas, les autres te trouvent ennuyeuse. Ils ont tort, tu as juste plus de force de caractère qu’ils ne le voient. Tu n’aimes pas faire comme les autres. Anti-conformiste sans le savoir.

Tu es plus jolie que tu ne le crois avec ton allure de danseuse classique. Mais voilà, tu ne t’aimes pas. Je ne te jette pas la pierre, je n’y suis pas encore arrivée non plus. Mais je persévère !

Tu te crois terriblement banale, tu es unique.

Tu te sens conformiste, tu ne l’es pas, crois-moi. Tu penses n’être qu’intello et tu découvriras que tes talents artistiques sont bien plus développés que tu ne le soupçonnes.

Crois en toi. Ne laisse personne t’empêcher de rêver et de vivre. Carpe diem, n’oublie pas, il sera un jour gravé en toi.

Je t’embrasse.

Morgane

PS. Ce tatouage dont tu rêves tant, tu finiras par l’avoir… à 40 ans et des poussières… D’ailleurs, tu en as même 3, en attendant la suite ! 😉

 

 

Edit : « Smells like teen spirit » de Nirvana, c’est 2 ans plus tard, en 1991, mais la chanson est tellement emblématique…

Du 8 décembre 2017 au 6 mars 2018
L'atelier d'écriture Canard à l'orange.
50 messages par mail pour prendre la plume. 85 €.
Rejoins-nous !

La sorcière épistolière
signature

Partager cet article

4 commentaires
  • Christelle Martinez
    29 avril 2014

    La vie est vraiment marrante. C’est comme une maison à plusieurs étages ou des matriochkas. Merci pour ce billet.

    • Morgane
      29 avril 2014

      Merci Chris… J’aime aussi l’image du puzzle quand on parle d’identité, d’entreprise, personnelle ou les 2 dans mon cas : les pièces fragiles qui s’emboîtent et peu à peu forme une image cohérente, authentique et forte 🙂

  • Valérie Sady
    30 avril 2014

    Tu me fais replonger dans mes années lycées ! Je vais peut-être tenter l’exercice, même si je doute le publier ou alors à un public restreint…

  • Morgane
    17 mars 2015

    Alors Valérie, tu l’as fait ?

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Nouveaux livres entre visible & invisible ! »
-Morgane, #writingwitch