Si tu t'abonnes, tu reçois

juste une newsletter de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

Parle-moi… Moi, je sais pas – Confessions d’une introvertie

tourbillon_bouquet_fleurmultico_muemotionsLes araignées, parler devant 300 personnes, changer de vie professionnelle… ça ne me fait pas peur.

Non, moi, ce qui me fait littéralement flipper ma race, c’est de parler à quelqu’un que je ne connais pas. Pour être plus précise « entamer la conversation »…

D’ailleurs, ça me fiche même la trouille avec ceux que je connais, alors imaginez avec un inconnu. Je vous passe les dommages collatéraux, à savoir la quasi impossibilité de s’incruster dans un groupe, juste comme ça, naturellement. Et donc le drame intérieur que je peux vivre dans tous les rassemblements sociaux, du mariage aux réunions réseaux, en passant par les fêtes diverses et variées (sauf s’il y a de la musique très forte parce que là je ne suis pas obligée de parler et que je peux danser).

Ça paraît bête, hein ?

::: C’est pour ça que je déteste téléphoner.

::: C’est pour ça que je suis tellement plus à l’aise à l’écrit.

::: C’est pour ça que je préfère qu’on vienne à moi, plutôt que le contraire…

 

Me croirez-vous si je vous dit que je prends littéralement mon courage à deux mains pour entrer dans un magasin ?

Que je répète 1 million de fois dans ma tête ce que je vais dire avant de passer un coup de fil ?

Que me retrouver au milieu de la foule est pour moi un vrai cauchemar ?

Que j’ai appris à écouter, aussi.

Que je n’ai pas de peine à animer un atelier ou faire une conférence, répondre à des questions ou même jouer une pièce de théâtre. En revanche, après, je n’ai qu’une hâte : m’en aller.

Que j’ai tant de difficultés à demander…

Et encore, j’ai fait bien des progrès depuis mon adolescence. Là où il me fallait plusieurs années, je n’ai plus besoin que de quelques mois…

C’est pour ça que j’aime les extravertis, ils font tout le boulot à ma place.

 

On m’a souvent dit que j’avais un abord froid, limite hautain.

En fait, je suis tout simplement en train de me liquéfier sur place à l’idée d’avoir à entamer la conversation (nous y revoilà).

Je suis fatiguée à l’idée de parler de la pluie et du beau temps.

Je préférerais tellement vous raconter ce qui me passionne, mes projets, la vie, la vraie. Pas la télé, la météo ou le point santé du jour. Alors, ça turbine dans ma petite tête pour essayer de trouver des sujets, pour ne pas laisser s’installer le silence, même si en fait il me va bien, moi, le silence.

Parfois, j’arrive à surmonter ma peur, je me lance à l’eau, mais c’est vraiment un effort important et j’ai souvent bien du mal à m’en remettre.

Le plus étonnant, c’est qu’une fois ce moment passé, une fois la glace brisée, je ne suis pas vraiment timide. J’aime les discussion animées, donner mon point de vue, parler autant qu’écouter. Je ne suis pas du tout quelqu’un de mutique, de renfermé ou de triste. Du tout. En plus, il paraît que je suis plutôt drôle…

Simplement, il me faut du temps pour me lâcher. Mais après, vous ne pourrez plus m’arrêter, alors réfléchissez-y à deux fois.

N’en veuillez pas à tous ceux qui sont comme moi

::: Nous qui baissons les yeux pour regarder nos chaussures en espérant l’intervention divine qui va nous sauver.

::: Nous qui vérifions 1000 fois que nous n’avons pas reçu de SMS pour meubler ce moment si gênant.

::: Nous qui rêvons parfois que le ciel nous tombe sur la tête pour mettre fin à ce calvaire

::: Nous qui stressons à l’idée de monter dans une voiture avec un inconnu (surtout s’il est très charmant, mais je m’égare) (non, on n’a pas peur des psychopathes, juste des autres).

::: Nous qui nous cachons derrière nos lunettes ou sous nos écouteurs… mais qui sommes quand même là.

Nous ne sommes pas indifférents, nous sommes juste pétrifiés.

Bon, certains n’ont simplement rien à dire. Ou n’ont pas envie de parler. Pas facile de faire la différence, je vous l’accorde, sauf peut-être qu’ils sont moins nerveux.

Si vous me connaissez uniquement à travers mon blog ou sur les réseaux sociaux, vous serez peut-être étonné. Comme je l’ai dit, à l’écrit… je n’ai aucun complexe de quelque sorte que ce soit. On pourrait presque croire que je ne suis pas introvertie. Erreur…

Alors, oui, n’en déplaise à tous leurs détracteurs, à tous ceux qui ne jurent que par la « vraie vie » (genre le reste ça n’existe pas), je préfère le mail, les SMS, le net plutôt que de prendre mon téléphone ou même les conversations en « physique ». Sauf si on est pas trop nombreux. Genre deux.

Et la psychanalyse, elle en dit quoi ?

Aucune idée ! Je ne sais pas vraiment pourquoi je suis comme ça, ça n’est pas une nouveauté, déjà enfant, j’étais plutôt (très) solitaire. La vie de groupe ne me manquait pas fondamentalement, mais ils avaient l’air de tellement m’amuser que, moi aussi, j’aurais bien aimé « en être », même juste de temps en temps.

Aujourd’hui, j’en ai à peu près pris mon parti. Je sais qu’une fois le cap passé, je suis tout à fait charmante et sociable. Car si j’étais asociale, je n’aimerais pas travailler avec d’autres personnes, je n’aimerais pas partager, écouter, ni même écrire, puisque j’écris aussi pour les autres.

En fait, je me sens comme ces personnes à qui il manque la vue ou l’ouïe et qui ont développé, voire « inventé » leurs autres sens. Je ne sais pas rentrer en relation par la parole ? Eh bien tant pis, je vais utiliser d’autres voies, l’écrit, l’intuition, une sorte de truc « je suis comme ça, si ça vous plaît, venez à moi ». En fait, c’est exactement ce que je dis à mes clients : « trouvez votre voie à vous, soyez-vous même, ça marchera ». Et depuis que j’ai commencé à bloguer (donc à parler aux inconnus 😉 ), j’ai raconté tant de choses que je n’avais dites à personne et fais tant de rencontres, que je crois bien l’avoir trouvée, cette fameuse voie.

Alors, faites-moi une faveur, la prochaine fois que vous me rencontrerez : parlez-moi !

Je vous répondrai, c’est certain.

Et si vous êtes comme moi, on trouvera bien un moyen de communiquer. Mais oui, vous verrez…

 

© Tableau Fleurmultico – Tourbillon Bouquet chez MU Emotions

Partager cet article

27 commentaires
  • Magaly H
    17 mars 2015

    Drôle, oui tu l’es ! Et me faire rire, tu le fais si bien !
    Parler avec moi, oui, c’est vrai au début tu étais « distante », quoique, pas plus que moi à la finale !
    Et depuis, je te retrouve au moins une fois par mois, autour d’un déjeuner avec tout plein de personnes autour, que tu ne connais pas et pourtant, à chaque fois tu paraît si à l’aise … je sais, c’est le premier pas qui est le plus dur.
    Merci pour ta présence, ta fidélité chaque fois renouvelée, et le pas que tu fais à chaque fois, je le mesure depuis que tu m’en as parlé.
    Merci pour ton amitié, et nos papotages à 2, loin de la pluie et du beau temps, tout comme toi, je ne sais pas faire …

    A lundi, d’ailleurs ! Tcho M’orange 🙂
    PS : on est 6 pour l’instant lundi, mais ça peut augmenter … !! (tu connais tout le monde, me semble-t-il !)

    • Morgane
      19 mars 2015

      Sérieux, faut s’marrer. Surtout quand on a du vague à l’âme, ça aide 🙂

  • Alexis M.
    22 mars 2015

    Bonsoir (ou bonjour) il dépendra de l’heure à laquelle ce message sera lu.

    Tout d’abord, bravo pour cet excellent blog, verbalisant à lui seul l’ensemble des situations rencontrées par les introvertis dont je pense faire partie, du moins sur certains points bien particuliers : me qualifiant individuellement d' »économiste de la parole », je ne m’exprime quasiment jamais pour ne dire que des choses futiles, ou du moins que je peux percevoir comme l’étant de mon point de vue, bref ! Je m’égare, et mon attrait pour le verbiage et la logorrhée finissent toujours par me rattraper… On va dire que c’est ma manière de compenser mon manque de loquacité orale, même si je m’améliore ! Je voudrai juste pouvoir évoquer une situation récurrente sur ces 6 dernières années, d’un point de vue sentimental. Même si je pense qu’introvertis, tout comme extravertis, les problèmes sont les mêmes, comment avouer à quelqu’un qu’il nous plait autrement qu’en étant contraints à verbaliser la chose plus ou moins abruptement à la personne ? (Personnellement je ne vois que cette solution à l’heure actuelle, considérant n’avoir absolument pas voix au chapitre de mon point de vue, d’être (et je déteste ce mot : transparent et insignifiant aux yeux des autres), c’est d’autant plus dur à accepter lorsque l’on doit se lancer dans l’exercice délicat d’une déclaration, qui prend alors des atours de déclaration d’existence au monde plus qu’à l’être aimé… Je peux comprendre que la question puisse paraître quelque peu inquisitrice et indiscrète, mais je trouve que votre blog est un excellent porte-voix, du moins me semble être le plus pertinent à l’heure actuelle. Merci d’avance de m’avoir accordé un peu de votre précieux temps.

    • Morgane
      22 mars 2015

      Bonsoir Alexis, excellente et oh combien pertinente question pour tous ceux qui nous ressemblent ! J’ai envie de répondre : à défaut de le dire, pourquoi ne pas l’écrire, le dessiner, le poétiser, le suggérer, le chanter, envoyer un SMS, une photo, une vidéo, bref, trouver un moyen moins « impossible »… Une belle lettre d’amour, c’est une chouette déclaration, non ? 🙂
      Merci et à très bientôt !

  • Djeffa
    23 mars 2015

    Quand je pense que c’est toi qui a proposé le déjeuner… j’ai trouvé aussi sauvage que moi … je me fais des listes entières des raisons pour lesquelles je ne dois absolument pas aller à une soirée, une réunion réseau etc … j’ai envie de vivre dans une grotte ultra connectée.
    Mais j’y suis, en fait … Demande aux livreurs la galère pour trouver mon immeuble

    • Morgane
      23 mars 2015

      Rires ! J’ai l’art de repérer les aussi folles que moi, que veux-tu… et puis je suis irrésistible, n’oublie pas

      • Djeffa de Saâkti
        23 mars 2015

        JE SUIS PAS FOLLE !
        Oui tu es irrésistible ! Un véritable aimant <3

        • Morgane
          23 mars 2015

          (si, si, tu l’es et pas qu’un peu)

  • Sandrine Cousette
    23 mars 2015

    Ah bah alors c’est peut-être parce que je suis hyper bavarde et auto-centrée (mince alors, c’est la honte!!), mais je n’ai absolument pas remarqué que tu avais eu du mal à entamer la conversation avec moi, et sûrement pas un premier abord froid ou hautain… bon après tout peut-être que j’ai juste « fait mon boulot » 🙂

    • Morgane
      23 mars 2015

      Ah ah ah Sandrine, oui tu es très forte pour mettre à l’aise, je confirme !!! Et puis on se connaissait déjà un peu, ça aide ^_^

  • Joanne Tatham
    25 mars 2015

    Ah ah, je suis en train d’imaginer notre potentielle première rencontre IRL, ça pourrait être très drôle, surtout si elle n’est pas prévue 😀 (si elle l’est, j’aurais forcément une liste de questions en tête pour lancer la conversation)
    (mon Dieu la dernière fois que je me suis retrouvée dans une soirée remplie d’inconnu-e-s, il m’a fallu 30 minutes pour enfin parler avec quelqu’un… et c’est lui qui m’a parlé. je l’ai pas lâché de la soirée, ensuite :p)

    • Morgane
      25 mars 2015

      MDR ! Bah nous on se connaît à force et on se voit tous les 15 jours, je pense que ça aide bien ! Quand j’ai rencontré Lyv, y a eu zéro malaise tellement on avait de trucs à se dire ^_^

  • Virginie Chavenon
    30 mars 2015

    C’est clair qu’à te lire, et même à te rencontrer, on n’imagine pas du tout qu’il se passe tout ça dans ta tête et dans ton corps ! ^_^
    J’ai été timide étant plus jeune. Un peu effacée, toujours discrète. Du moins pour ceux qui n’entraient pas dans mon monde. Pour les copines me connaissant réellement, je crois que j’ai toujours passé pour la petite fofolle. C’est juste la glace qui est dure à briser au départ. Le temps d’amadouer l’autre. De comprendre à qui on a affaire, voir si on peux se lâcher, ou pas.
    Avec le temps et grâce à mon 1er métier de professeur, j’ai appris à prendre la parole, à aimer entrer en contact. Avec mon 2ème métier je continue à développer mon goût pour la communication. Maintenant très souvent je vais au-devant des gens. Et j’aime ça !
    Alors tu vois, rien n’est perdu ! 😉

    • Morgane
      30 mars 2015

      Ah ah Virginie, nous avons bien des points communs 😉 Et, oui, tu as raison, rien n’est perdu, je m’améliore chaque jour ! Merci pour ta fidélité, biz

  • abdelhamid
    30 mars 2015

    Vivement une rencontre IRL Morgane. Juste pour enfin raconte celle qui se raconte et qui raconte l’humain sans s’en rendre compte. Merci belle plume.

    • Morgane
      30 mars 2015

      oui Abdelhamid, ça serait bien sympa !! et merci 🙂

  • borie
    31 mars 2015

    AAAAAHHHH ! ma jumelllllleeeeee ! je l’avais pas lu celui-là, et j’aurais pourtant pu l’écrire… Je te kiffe grave, mais ça je ne te le dirai jamais en vrai… Bises !

    • Morgane
      31 mars 2015

      ah merde, ça m’embête quand même que tu me kiffes autant ! C’est limite gênant.

  • Pauline
    1 avril 2015

    Coucou Mo’,
    tu devrais nous dire d’appuyer sur le bouton de la vidéo avant de commencer à te lire…
    Toujours aussi agréable. J’avais l’impression d’entendre Damien, il faut absolument que je lui fasse lire ce soir.
    bisous

    • Morgane
      3 avril 2015

      ah ah ! Merci Pauline, ça ne m’étonne pas, Damien et moi on se ressemble bcp ! 😉

  • Lorette
    11 juin 2015

    Je suis tombée sur ton article par hasard et je suis étonnée d’avoir enfin trouver quelqu’un comme moi !! À chaque nouvelle phrase que je lisais je me disais :  » mais…. C’est EXACTEMENT ça ». Voilà juste un petit commentaire pour te remercier car tu m’as rassurée x) bonne continuation

    • Morgane
      12 juin 2015

      Merci Lorette, ravie de cette rencontre du « hasard » 😉

  • Nathalie Antonio Giraud
    8 juillet 2015

    Excellent ! LOL ! Je me reconnais à 100% 🙂

    • Morgane
      9 juillet 2015

      Ah oui, je m’en doutais ! Merci ^^

  • Laurence
    5 avril 2016

    Ah ah ah … pourquoi est-ce que je me reconnais … moi qu’on ne sait pas arrêter lorsque je suis à l’aise (par contre entrer dans un magasin c’est cool).
    Je déteste aussi le téléphone (et quand je dois faire des interviews par téléphone, c’est un calvaire).
    Et pourtant tout se passe toujours bien.
    Et pourtant « je suis dans la com »
    Vive le blogging 😉

    • Morgane
      5 avril 2016

      C’est ça 😀 #blogmonamour

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.