Si tu t'abonnes, tu reçois

Clandestine

la newsletter d'une sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

& d'envie de te mettre à écrire

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

Bosser or not bosser (au mois d’août), that is the question

bosser au mois d'août (ou pas)C’est fou comme le temps passe vite entre 2 billets…

Tu as trouvé le titre qui déchire, le sujet du siècle. Tu écris comme si ta vie en dépendait, tu peaufines, tu choisis 2 photos, une vidéo. Tu mets des phrases en valeur, des liens qui vont bien, des méta-balises de feu.

Tu publies, tu partages, tu fais la promo. Tu espères des commentaires, tu réponds aux commentaires. Tu réfléchis à ta newsletter.

Et, brutalement, plus de 15 jours ont passé, il va falloir penser à publier un nouvel article.

C’est pas dieu possible, il doit y avoir un lutin qui change la date de publication des billets sur le blog !

Pourtant, j’écris tous les jours, j’ai tellement d’idées que mes carnets explosent et… je n’arrive pas à tenir le rythme. Quel rythme d’ailleurs ? « On » dit que pour un référencement réussi, un minimum de 3 billets par semaine s’impose. Certain-e-s y arrivent (bravo), la grande majorité non. J’en fais partie, pour plusieurs raisons :

  • Je n’écris pas que pour mon blog, mais aussi pour mes clients et mes lecteurs.
  • Je déteste le remplissage et j’ai pour ambition de donner le meilleur de moi-même dans tous mes textes, sans exception.
  • Je ne fais pas qu’écrire, j’ai bien d’autres activités professionnelles, notamment une future plateforme de lecture numérique dont je vous parlerai en long, en large et en travers à la rentrée.
  • J’ai 2 enfants (là je vois la compréhension dans les yeux de tous les entrepreneurs eux-mêmes parents).
  • J’ai d’autres passions dans la vie auxquelles je consacre du temps : mes amis, le sport, la lecture, le chocolat, les châteaux-forts et les séries pour n’en citer que quelques-unes.
  • J’aime dormir, lire des blogs, buller réseauter sur Facebook et Twitter, aller marcher sans but, rêver

Bref.

Le temps sur un blog passe à toute vitesse. Bien sûr, je peux programmer des articles déjà prêts (je le fais). Profiter des moments de calme (euh…) pour m’avancer (euh…). Trouver des solutions contre la procrastination (euh…). N’empêche, vous ne m’ôterez pas de l’idée que le bloguing c’est vraiment un truc de folle furieuse perdue dans un monde parallèle !

Produire, produire, toujours produire… Nouvelles idées, nouveaux angles… Original, bien écrit, bien senti…

Et puis arrive le mois d’août. Ce mois où il fait chaud (voire caniculaire), où la ville se vide, où les mails se tarissent (sauf les spams, leur race. Pardon.) et les commandes aussi.

::: Le mois où tout le monde semble en vacances (mais en fait non).

::: Le mois où les enfants ne sont pas là puis reviennent.

::: Le mois où on part loin (ou pas) du quotidien.

Où on se demande si on va déconnecter total, si on prend son ordi, si on va publier ses photos sur FB, où on s’imagine écrire le bouquin du siècle en bikini, au son des cigales, un mojito (et un bogosse) à portée de mains (you picture me ?)…

Redevenir sirène...

Le mois d’août où on sait depuis longtemps que NON, on n’en profitera PAS pour ranger de fond en comble son bureau, ni pour mettre au propre les milliards d’idées des 4 dernières années, ni pour s’avancer sur son taf de septembre. Parce qu’on est comme ça.

Avant on déprimait, on culpabilisait, on regardait sa to-do liste géante en soupirant comme une malheureuse… Mais ça c’était avant.

Maintenant, on accepte, on s’en fout, on sait que ça ne changera rien à l’histoire.

(C’est marrant, quand même, parfois je dis « je », parfois « tu », parfois « on » pour parler de moi. Ou de toi. Ou des autres. Oui, oui, rassurez-vous, rv médical pris, mais irai-je seulement ?)

Donc, bosser or not bosser (au mois d’août) ? C’est un peu comme fin décembre en fait.

Techniquement, tu pourrais, y a toujours du taf quelque part.

Mais en fait avoue-le, tu n’en a vraiment pas envie.

Tu repenses à ces années où tu étais en CDD et donc sans vacances, à mourir d’ennui dans les bureaux vides. « C’est bien, c’est calme, tu pourras bosser tranquillement ». Oui, mais toi, tu préfères quand y a d’la vie, quand ça bouge. Quand c’est trop calme, ben tu préfères faire autre chose. Voilà tout.

Alors : not bosser.

Tant pis, tu ne seras pas de ceux qui sont au turbin quand les autres glandouillent.

Et franchement, vous savez quoi ? C’est pas plus mal !

Carpe diem etc.

Bisous à Lyvia qui m’a inspiré cet article grâce à celui-ci. Vous ne trouverez peut-être pas le rapport mais moi oui ^^.

Qui dit été, dit…
(je kiffe James Purefoy… so sexy)

Partager cet article

5 commentaires
  • Morgane
    4 août 2015

    Bah qu’est-ce que t’as pas saisi en fait ? Bossouille bien alors et bonnes glaces aux louloutes ^^

  • Dorian
    23 août 2015

    Bonjour Morgane,

    En voilà un article amusant ! « Je blog avec mon coeur et mes tripes » s’y retrouve bien 🙂

    J’adore l’esprit ou le message que tu veux faire passer dans ce billet. Mais j’ai envie d’ajouter une chose qui me concerne personnellement et certainement d’autres également. Cette citation qui me parle plus que tout au monde et qui est « Trouve ce qui t’anime et tu n’auras plus à travailler une seule journée ». Voilà le sentiment que j’ai. Parfois, je me retrouve à devoir faire quelque chose qui me plaît moins mais c’est de plus en plus rare. Je me laisse porté par la vie. La To-Do-List est là et toujours bien rempli, j’y veille au grain. Mais je n’ai pas la sensation de travailler. Donc travailler au mois d’Août, oui, mais avec envie !

    Au plaisir !
    Dorian

    • Dorian
      23 août 2015

      Comme je te comprends !
      Et je souhaite encore rajouter une petite chose. Je me suis promis à moi-même, à moins d’un contexte exceptionnel, d’avancer chaque jour en direction de mes rêves. Même si c’est un tout petit pas. Et ceci est en quelque sorte du travail. Donc au moins d’août, et sans l’ombre d’un doute, je bosse ! 🙂
      Au plaisir !
      Dorian

  • Morgane
    23 août 2015

    Ah Dorian, comme je suis d’accord avec toi ! Et pendant mes vacances, si je n’ai pas écrit (c’est mon « travail » ^^) j’ai noté mille idées, j’ai emmagasiné énergie et créativité, donc on peut dire que j’ai quand même bossé ah ah 🙂
    Merci de ta visite chez moi !

    • Morgane
      24 août 2015

      L’important c’est d’être en accord avec soi-même, le reste n’est que littérature 😉 Merci Dorian, à bientôt, ici ou sur ton blog !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
La magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.