Si tu t'abonnes, tu reçois

juste une newsletter de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

À la recherche de la Liberté

Libre comme l'air !La liberté. De faire, d’aimer, d’être… ce qu’on veut. D’agir & de penser.

La liberté. N’est-ce pas la quête ultime ?

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, elle l’est.

 

La liberté pour vivre tout « simplement » ?

Quête ultime donc…

Plus que le bonheur ? Oui, car pour moi pas de bonheur sans liberté. Et si le bonheur est fugace, souvent insaisissable, la liberté me semble plus forte, plus puissante. Elle permet de traverser ces moments où, justement, le bonheur semble avoir disparu.

La liberté, cet élan de vie, cette force de dire oui ou non, mais de dire en conscience.

 

La liberté de ne pas se soucier du regard des autres, tout en ne prenant pas celle de blesser.

Car être libre, ce n’est pas faire en dépit des autres, mais au contraire, accepter de se mettre des limites pour ne pas empiéter, de ne pas abîmer.

La liberté, finalement, c’est comme l’amour. Elle ne se divise pas, elle grandit et se nourrit de nos rencontres. Elle n’est jamais aussi belle que lorsqu’elle est partagée.

La liberté… de quoi ?

Je laisserai chacun faire sa propre définition, le débat est infini. Une fois la liberté « basique » acquise (ne pas être esclave d’un autre et pouvoir prendre ces décisions quotidiennes sans entraves), tout est possible et question de personnalité, d’interprétation, d’histoire…

La liberté de l’un n’est pas forcément celle de l’autre, difficile parfois de comprendre, trop facile de juger.

Pour moi la liberté est liée à 2 choses principales : le temps et l’indépendance.

Je suis souvent frappée et touchée par la brutalité avec laquelle la vie peut s’arrêter. À tout âge, pour n’importe qui. Et tout autant frappée et touchée par la mauvais utilisation que nous faisons parfois de ce temps qui nous est offert.

Ce temps qui est cette chose essentielle que nous partageons avec l’ensemble du monde vivant, nous le traitons avec mépris, par-dessus la jambe. Et si nous lui redonnions toute sa place, si nous l’aimions simplement et profondément ?

Carpe diem. Jusqu’à en savourer chaque seconde.

Quant à l’indépendance, elle est pour moi vitale. Je ne suis pas naïve, je vois bien que nous sommes tous dépendants de quelqu’un, de quelque chose. L’amour en est une forme, parfois douce, parfois violente. D’autres sont tenaces, comme la cigarette, l’alcool ou… le chocolat :-). D’autres enfin, insidieuses et destructrices, comme la manipulation sous toutes ses formes.

Nous n’arrivons pas forcément à nous en détacher, mais la prise de conscience et l’action sont le début d’un beau chemin !

« Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage » – Périclès

La liberté d’oser l’authenticité

Qu’est-ce que l’authenticité ? De mon point de vue, c’est lorsqu’on ne se force pas. Lorsque notre action est liée à ce que l’on est profondément. Chaque jour, au moment de faire nos choix de vie. Mais également en tant que chef d’entreprise, dans nos décisions quotidiennes, celles qui nous permettront de développer notre business.

C’est d’autant plus vrai en communication, qui est le domaine où l’on se montre, où l’on cherche à séduire, à attirer… pour vendre. La communication est un monde paradoxal : on y ose tout et, en même temps, on a souvent peur d’oser.

Je parle souvent du poids très lourd du regard des autres. Voilà un domaine où il semble parfois impossible à supporter, alors qu’il peut être si motivant.

Alors qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire la liberté en communication ? Pour moi, cela se résume en cette phrase :

[author] [author_image timthumb=’on’][/author_image] [author_info]Connaître les règles, pour oser s’en affranchir.[/author_info] [/author]

Avez-vous remarqué que l’on dit souvent des artistes qu’ils peuvent se permettre de tout oser. Pourquoi ne pas se le permettre en tant qu’entreprise, ou plutôt qu’entrepreneur (puisque, après tout, cela n’est qu’affaires entre êtres humains) ?

Parce qu’il faut toujours « faire pro » ? Parce qu’on a peur de faire fuir un client potentiel ? Parce que « ça ne se fait pas » ? Parce que « c’est sûr et certain », ça ne marchera pas ? Parce qu’on court après le perfectionnisme ?

Il ne s’agit pas de provocation, mais simplement d’oser communiquer comme vous le sentez, comme vous êtes vraiment. Tentez votre chance, par petites touches, qu’avez-vous à perdre ? Je suis persuadée que vous aimanterez des personnes qui vous ressemblent, qui auront envie de travailler avec vous, vraiment avec vous, parce que c’est vous.

Je me rends compte aujourd’hui que mon métier c’est souvent ça : aider mes clients à débloquer quelque chose, à dépasser une peur, à se libérer. Et lorsqu’ils n’ont plus besoin de moi, croyez-le ou pas, je sais que j’ai bien bossé ! Je ressens même une forme de fierté… Celle de leur avoir apporté une forme de liberté.

Liberté, j'écris ton nom.

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire de ma liberté ma priorité absolue

::: Liberté de communiquer telle que je suis, de travailler comme j’en ai envie, d’être en harmonie avec mes clients

::: Liberté d’être avec mes enfants quand je le souhaite. De les laisser vivre leur vie sans moi également.

::: Liberté de vivre mon quotidien comme je l’entends, du plus superficiel au plus essentiel.

::: Liberté d’être totalement moi-même, dans toute ma complexité, avec toutes mes facettes, sans mettre de côté l’une d’entre elles au prétexte que « ça ne se ferait pas » ou que cela serait « un mélange des genres ».

::: Liberté d’aimer qui je veux, comme je veux. De suivre, de partager ce que je veux, parce que je le veux. De faire plaisir. Ou pas.

::: Liberté de vivre ma vie d’artiste, de me lancer corps et âmes dans me projets d’écriture. D’essayer, de réussir, de rater, de recommencer…

 

On nous dit souvent « tu ne peux pas TOUT avoir ». Sous-entendu, l’argent, l’amour, la réussite, la gloire, la beauté, l’humour, l’intelligence… Sauf que pour moi, tout, ça n’est pas ça. Tout, c’est ma liberté construite en fonction des contraintes que je me choisis ou dont je sais qu’elles sont incontournables.

Je veux tout. J’ai tout.

J’aurais voulu être une artiste. J’en suis une. Libre.

 

 

Partager cet article

12 commentaires
  • Yubia
    29 mai 2014

    Oui c’est tout à fait ça ! Quand j’ai commencé mon activité, je me suis dis il faut absolument que je reste pro en toute circonstances et je me suis construit une image super lisse, trés sérieuse qui ne me correspond pas vraiment. Aujourd’hui, je m’éclate dans des groupes privés FB qui ne laisseront aucune trace sur ma vie pro (enfin j’espere) et je m’éclate IRL, j’ai changé de vie, repris ma liberté et décider que vivre sa vie, c’est aussi prendre des risques 🙂

    • Morgane
      30 mai 2014

      Ah l’image et le pro, tout un poème, j’en parlerai un d’ces 4 d’ailleurs. Vivre c’est prendre des risques, c’est clair… Merci Yubia !

  • monencre
    29 mai 2014

    la liberté a toujours été une finalité pour moi. Un objectif que je recherche à chaque fois car des personnes tentent de m’en priver alors je m’évade des contraintes imposées à chaque fois. Etre libre ça dérange, mais moi mon bonheur c’est d’être libre.

    • Morgane
      30 mai 2014

      Absolument d’accord avec toi Abdelhamid. C’est vrai que ça dérange, mais lorsqu’on se rend compte qu’on s’en fiche, là on sait qu’on est vraiment libre ;). Merci !

  • Patricia Laager
    29 mai 2014

    Merci Morgane pour cette remise à l’heure de nos pendules ! On a tendance à entrevoir la liberté avec un grand L et du coup elle semble un truc fabuleux mais abstrait, hors de portée et réservée aux idéalistes un peu fous. Ici tu nous montres qu’elle est à notre portée, qu’il suffit juste de la regarder, l’écouter et la ressentir. Merci

    • Morgane
      30 mai 2014

      Merci à toi Patricia, c’est vrai que certains thèmes comme la liberté, l’égalité ou la fraternité (au hasard 😉 ) semblent parfois « conceptuels » alors que c’est bien au quotidien qu’on peut les mettre en oeuvre et les vivre pleinement.

  • Morgane
    30 mai 2014

    Avec plaisir Mag, tu comprends pourquoi j’ai flashé quand je l’ai vu ! Bises et merci

  • Morgane
    30 mai 2014

    Merci Peggy, non c’est pas facile. En même temps, si ça l’était, ça n’aurait peut-être pas la même valeur… J’aime bien tes chaines, je remplace le cafe par du chocolat, le chat par mes loustics, ta maniaquerie par mon goût des bains et on y est ! 😉
    Quant à ta liberté, elle se sent et se lit dans tes mots, n’oublie pas que tu es aussi inspirante !

  • Christelle Martinez
    31 mai 2014

    La Liberté est un luxe comparé à une grande partie du monde. J’extrapole un peu. Tant pis. Liberté, liberté cherie, je te prends à bras le corps, je te savoure, je te respire, je te sens et je te vois. Liberté de choisir, liberté de penser, liberté de parler, liberté de gueuler. Quelle chance avons nous de vivre ici et maintenant !

  • Patricia
    23 juin 2014

    La liberté en toute simplicité, avec un petit zeste de rebelle authentique…. J’adhère 🙂

    Merci Morgane pour ce chouette article

    • Morgane
      24 juin 2014

      Merci à toi Patricia, on se retrouve, encre une fois !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.