Si tu t'abonnes, tu reçois

juste une newsletter de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

J’ai un aveu à vous faire #coming-out

cleJe.

N’aime.

PAS.

Écrire. (Hein ? Quoi?)

À la place des autres. (Ahhhhhh… Ah?)

Mais ? C’est ton métier, non ?

Bah oui, c’est ballot, hein ?

Enfin, c’était mon métier. Mais j’y reviendrai.

Je vais bientôt fêter les 5 ans de Mo’ pour mots et aujourd’hui, je sais que je ne peux plus écrire à la place des autres.

J’adore écrire. Je veux écrire. Des romans, des essais, des ovnis, des guides pratiques sur « comment bloguer m’a sauvé la vie et permis de faire des affaires ». Des articles dans mon blog, dans celui de Book in web. Des feuilletons, toujours pour BIW. Des lettres d’amour, des MP, des SMS, des cartes postales.

L’histoire de ma vie, ça vous intéresse ?

C’est parti.

Donc, j’ai toujours écrit. J’étais pas spécialement douée en dissert, exercice trop cadré pour mon imagination fertile ^^. Je me lâchais dans mes journaux intimes (que j’ai fini par brûler quelques années plus tard).

J’ai fait des études très scientifiques, avec zéro littérature inside, pauvre de moi (ou pas). Et pourtant.

Pourtant, au sortir de mon diplôme d’ingénieur en agriculture (ah ah ah) que me proposa-t-on ? Un contrat en tant que… journaliste dans la presse écrite. Horticole, certes, mais quand même. Payée à écrire toute la journée j’étais.

Oh, c’était pas super fun, mais j’ai pu faire mes armes et me rendre compte que j’écrivais à la fois vite et bien. Utile.

Après bien des aventures agricoles (pendant 15 ans quand même !), j’ai donc décidé de créer Mo’ pour mots.

Pourquoi devenir entrepreneure ?

Je voulais être écrivain public. Écrire pour les autres, à la place des autres, littéralement. Les choses ont fait que peu à peu, je me suis transformée en rédactrice web, correctrice, consultante en communication écrite… J’écrivais toujours à la place des autres, mais pas que.

Les années passent et je réalise mon rêve de jeunesse : écrire 1 livre. Puis 2, puis 3. Et bien d’autres en cours. Et toucher à la BD, au livre jeunesse…

Depuis, 18 mois, lorsque je rêve, je me vois dans une maison perdue au bord de la mer. Avec un chat sur les genoux (bien entendu), un thé fumant à côté de moi (évidemment). En train d’écrire THE futur best-seller.

C’est pour ça que je me suis lancée corps et âme dans mon projet de plateforme de publication numérique. Book in web, quoi !

Devenir son soleil

Mais pourquoi arrêter la rédaction ?

Je n’y prends pas de plaisir. Si vous voulez tout savoir, je suis fatiguée des plateformes de rédaction qui vous font bosser « en urgence » pour des tarifs sous-évalués et souvent sur des thèmes… chiants…

Je suis fatiguée de courir après le règlement des clients, comme par hasard, ça tombe toujours avec ceux qui m’avaient commandé les trucs les moins sympas à écrire.

Oui, parfois, c’est juste du bonheur d’écrire pour quelqu’un, comme tous les textes que j’ai pu faire sur MU Emotions. Et pour bien d’autres clients. Je ne regrette rien. J’arrête la rédaction, je n’arrête pas d’écrire. J’arrête la pisse-copie (le Dark Vador de la rédac’), je n’arrête pas de créer avec les mots. J’arrête d’être rédactrice, si je l’ai jamais été, je n’abandonne pas mes clients, loin de là ! Alors, ne vous méprenez pas, je respecte les rédacteurs, ce métier qui fut le mien. Je l’abandonne, je ne le renie absolument pas 🙂

Car, moi ce que j’aime vraiment, c’est aider, accompagner, révéler l’écriture des autres.

Alors, à mes clients, je vais lancer des défis, leur demander de passer le pas, de sauter, de se dépasser. Même si ce n’est pas parfait, car je serai là pour les guider.

J’adore recevoir des textes en relecture, apporter ma touche, toujours dans le respect du style de l’auteur.e. J’adore faire des suggestions pour améliorer la fluidité, la compréhension, apporter de la musicalité. J’adore partir à la recherche du bon mot, de la bonne phrase, jouer avec les sons, les sens…

Je surkiffe quand mes client.es se lâchent enfin et osent écrire à leur image !

Souvent, quand on me demande ce que je fais comme métier, je dis que je débloque, dans les 2 sens du terme.

Car oui, mon talent c’est de libérer l’écriture, que ce soit sur un blog, pour un pitch ou se lancer dans son premier roman.

Mon talent c’est une grande créativité et aider les autres à révéler et développer la leur.

Si ça se trouve je continuerai à écrire pour d’autres, mais uniquement quand il y aura un petit truc en plus, l’authenticité, la passion. Pas des mots au kilomètre.

Fini la « rédaction », bienvenue à « l’écriture »

Je ne sais pas si c’est un métier, mais j’ai décidé que ça serait le mien.

Alors, je vais consacrer du temps à Book in web. Du temps à écrire des romans et des e-books sur le bloguing, la créativité. Continuer à bosser avec mes partenaires lorsque je sentirai que je peux vraiment apporter quelque chose de spécial.

Je vais continuer à bloguer, bien évidemment ! À lire les autres blogs et à les partager, sur Facebook ou Twitter.

Je vais travailler AVEC mes clients au lieu d’écrire POUR eux. Et qu’est-ce que ça va être bien !

Je vais également monter des coachings d’écriture et de créativité. Je ne sais pas du tout comment ça se présentera, mais je le ferai c’est certain. D’ailleurs, je le fais déjà…

Désormais, quand on me demandera « ce que je fais dans la vie », je répondrai « je suis écrivain ».

Désormais, quand on me demandera « et pour gagner ta vie, tu fais quoi ? », je répondrai : « je peux t’aider à devenir l’auteur.e de ton business. Et de ta vie ».

Vaste programme, non ?

Partager cet article

29 commentaires
  • borie
    1 octobre 2015

    Bah c’est tout toi ! Fière de ma jumelle. Fonce Alphonse ! Plane Morgane !!

    • Morgane
      2 octobre 2015

      Roule ma poule ^^

  • Fabienne
    1 octobre 2015

    Tu débloques dans tous les sens du terme, j’adore ! Finalement, je comprends bien ce que tu veux dire, je partage même une partie de ton avis… Mais moi, quand un client me plaît, quand son univers me parle, j’adore écrire ! Quand c’est plus… chiant, j’écris aussi, mais il me faut beaucoup plus de temps, c’est sûr ! Enfin bref, Morgane la créatrice, Morgane la révélatrice 😉

  • Morgane
    2 octobre 2015

    C’est normal, tu es gourmande ! 😉

  • Laure
    6 octobre 2015

    J’adore ! Je capote comme disent nos amis québecois. Et j’applaudis des deux mains. Et comme ça fait du bien non ? Comme ça change tout, ce détail, de répondre ‘J’écris’, quand on te demande ce que tu fais.
    A suivre avec plaisir et curiosité…

  • Morgane
    6 octobre 2015

    Merci Laure, je savais que ça te plairait 😛

  • Morgane
    1 décembre 2015

    LOL c’est clair 😀

  • Magaly H
    1 décembre 2015

    Ah ben enfin !! Et puis, du coup, beaucoup plus simple à expliquer aux personnes qui me demanderont ce que tu fais 😉

  • Pilou
    1 décembre 2015

    Bon vol, citrouille 🙂 ! Mais comme il faut toujours que je ramène ma fraise, je suis assez réfrigérée par l’approche « pisse-copie » de la rédaction. Pendant une seconde, je me suis dit que je ne ferais jamais jamais JAMAIS ce métier de rédactrice, même sous la torture, dis donc. Oh… wait !!! Blague à part, j’ai galéré les 2 premières années mais je n’ai jamais posé la plume sur une plateforme de rédaction et je ne suis pas sous-payée non plus (même que je n’ai pas besoin de chougner pour me faire payer !). T’es vache avec la profession, sur ce coup-là 😀 !

  • Morgane
    1 décembre 2015

    Merci pour ce commentaire qui me montre que j’ai été trop directe dans mon approche. Je ne voulais pas sous-entendre que les rédacteurs étaient des pisse-copies !!! mais que je ne voulais plus faire de pisse-copie. C’est différent je crois 🙂 Et comme je le dis également j’ai fait de boulots de rédac’ que j’ai adorés. Simplement moi c’est plus mon truc. Ce qui ne veut absolument pas dire que je ne respecte pas la rédaction, d’ailleurs je compte bien recommander des consoeurs aux clients qui en auront besoin ^^ Bisous Pilou, avec des yeux de chamignon qui veut se faire pardonner

    • Pilou
      1 décembre 2015

      J’avais bien capté l’idée (tu crois quoi ? pendant ma première année d’activité, c’était pas tous les jours « rédactionnage » top glamour-stimulant… j’ai eu des épisodes totalement improbables 😀 !). Par contre, tu viens de commettre une erreur fatale… j’étais sur le point de décider de faire semblant de plus te lire (et de lire dans le furtif sans ramener ma fraise). Mais si je peux te faire faire le chamignon, j’ai pas fini de la ramener 😉 !

      • Morgane
        1 décembre 2015

        ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah

  • Abdelhamid
    1 décembre 2015

    T’es une magicienne. On ne peut te contenir. Ta belle plume est libre

    • Morgane
      1 décembre 2015

      merci ! 🙂

  • Florence Gindre
    1 décembre 2015

    Cet article fait totalement écho en moi !!! 🙂

    Quel bonheur d’aider les autres à écrire, de les voir tâtonner, se chercher et enfin oser se lancer. Et ensuite de lire leur production en voie de devenir leur œuvre.

    A part cela, nous avons le même rêve, la maison au bord de la mer, le chat, le thé et le futur best-seller 😀
    Nous y arriverons !

    • Margarida
      2 décembre 2015

      Coucou !

      Je m’incruste mais en lisant l’article j’avais trop pensé à Florence Gindre 🙂 (coucou Florence !)

      Morgane, je commente rarement mais je te lis de temps en temps (j’aimerais tout lire et tout commenter mais je n’ai pas encore trouvé le super-pouvoir !)… Je pense que dès qu’on se lance tout seul, dès qu’on vole de nos propres ailes (free-lance, auto-entrepreneur, etc.), il faut tout faire pour essayer d’arriver au bout de nos rêves ! Alors, chapeau, je crois que tu es plus que sur la bonne voie !

      Belle journée,

      PS. Et puis, ça fait tellement plaisir de lire des articles plein de positivisme et d’enthousiasme.

  • Morgane
    1 décembre 2015

    Ah Florence, nous imaginer avoir été si « proches physiquement » il y a 20 ans, sans vraiment nous connaître. Et nous « trouver » aujourd’hui grâce à nos plumes. Classe ^^

    • Morgane
      2 décembre 2015

      Margarida, incruste-toi autant que tu veux ! Je suis bien d’accord avec toi, faisons de nos rêves notre réalité 🙂

  • Elisa
    1 décembre 2015

    Excellent, quel élan ! Je te souhaite de nombreuses belles rencontres d’auteurs.es et de créactifs. A très vite pour que tu nous racontes TOUT !

    • Morgane
      2 décembre 2015

      TOUT, absolument TOUT, vous saurez TOUT ^^

  • Anouk
    1 décembre 2015

    Quelle Talented Girl ! (mouaha), je suis super contente que tu trouves la voie qui est la meilleure pour toi en ce moment !

    • Morgane
      2 décembre 2015

      C’est vrai, c’est vrai (ah ah ah), en tout cas je me sens hyper légère, c’est bon signe je pense ^^

  • Morgane
    2 décembre 2015

    MAIS LOL. Du coup, je regrette (du bricolage quand même !!). Ou pas. Pas, en fait. ^^ (mais c’est gentil tout plein de penser à moi dis donc 😀 )

  • Gentile Denis
    2 décembre 2015

    En lisant ton parcours Morgane, on peut dire que tu vas continuer à… cultiver ton jardin
    J’ajoute que j’adore la petite histoire dans l’histoire que constitue ce rapprochement 20 ans plus tard avec Florence.

    • Morgane
      3 décembre 2015

      Le plus drôle c’est que je n’ai jamais eu la main verte ! J’aime les plantes, mais je fais mieux pousser les mots ^^

  • Mais c’est génial Morgane !
    Bravo pour cette reconnexion dans la justesse, enjoy 🙂

  • Morgane
    9 décembre 2015

    Merci Marjorie, I do 😉

  • Nadia
    9 décembre 2015

    Je parlais de toi et de la modélisation aujourd’hui, ce que ça m’a apporté…
    Puis j’ai rajouté, mon superviseur m’a proposé d’écrire pour lui, d’être son nègre;
    Alors je me suis fait la réflexion : ce serait très intéressant j’aimerais beaucoup. Car je n’ai jamais fait cet exercice et je sais ses sujets très intéressants.
    Mais ce qui me ferait kiffer vraiment (et là ça vibre) ce serait d’accompagner les gens et les aider à sublimer leurs textes tout en respectant qui ils sont. Bon comme je suis à mes débuts dans l’écriture tes ateliers d’écriture m’intéressent beaucoup… fingers crossed pour pouvoir en faire un.
    Donc voilà, c’est marrant de te lire à nouveau et de me reconnaître encore…

  • Morgane
    10 décembre 2015

    Excellent Nadia ! En 2016 je devrais pouvoir proposer ça 🙂

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.