Si tu t'abonnes, tu reçois

juste une newsletter de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

À la source

Energie ©-SerrNovikMais comment font-elles ?

Elles sont nombreuses, dans mon entourage pro et amical, ces femmes qui semblent sur tous les fronts.

Développement de leur entreprise, enfants, vie sociale, activité sportive ou artistique… Elles sont partout !

Elles veulent tout, elles ont tout.

Et en plus… elles sont créatives. Dans leur business, dans leur vie tout court. Elles nous étonnent chaque jour, souvent.

Je leur ressemble, je connais ces phrases que l’on nous dit : « Mais comment fais-tu ? », « Où trouves-tu le temps ? » et autres « C’est dingue, tu ne t’arrêtes jamais… ». Parfois accompagnées du fatidique « Moi, je ne pourrais pas… ».

Pourtant, et je sais que mes amies sont dans le même état d’esprit, je n’ai pas l’impression de faire tant que ça.

Question de priorités…

Si l’on se pose et que l’on analyse honnêtement notre emploi du temps, on se rend compte que les heures passées à faire des choses peu importantes/intéressantes peuvent rapidement prendre une ampleur inimaginable. Lorsque le temps semble se faire rare, que la frustration s’installe, la créativité se tarit et, au final, on n’a plus envie de rien. Si on rajoute la culpabilité, on obtient un cocktail explosif, mais dans le mauvais sens du terme !

Vous me trouverez peut-être macabre, mais régulièrement je me pose la question suivante : si tu devais mourir là maintenant tout de suite, regretterais-tu quelque chose ?

La réponse est sans appel.

Aujourd’hui, je réponds « non », sans hésitation.

Car j’ai appris (et c’est beaucoup plus difficile à faire que simplement l’écrire !) à faire passer en premier ce qui est pour moi réellement important.

Il n’y a pas de vérité universelle. À quoi serviraient la liste de ce qui compte vraiment, quand nous possédons chacun la nôtre, sans forcément nous en rendre compte. Alors oui, ce n’est pas forcément simple à réaliser au quotidien, mais si la vie était simple, ça se saurait.

Je préfère vous parler d’envies profondes, de rêves, d’élans vitaux. Je préfère vous parler de contraintes choisies et assumées. Je préfère vous parler de vivre pleinement, de mettre sur pause le mode survie…

Question d’énergie et de flow

Lorsque l’énergie est là, le temps, les problèmes, les difficultés n’existent plus. On est dans l’action (même invisible !). C’est ce qu’on appelle le « flow », ce moment suspendu de pur instant présent. Les enfants et les passionnés sont ainsi de magnifiques « flowers ».

Quelle est votre, ou plutôt quelles sont vos sources d’énergie ? Quels sont les moments où vous vous sentez remplis, prêts à déplacer des montagnes, sans que cela ait forcément un lien avec votre état physique, même si la conjonction des deux est fortement appréciable ?

Je vous donnerai un simple conseil : n’écoutez pas les… conseils ! Ce qui marche pour l’un ne fonctionne pas forcément pour vous. Écoutez votre corps, votre intuition, testez et surtout, assumez. Si votre truc c’est une bonne série idiot, so be it. Si vous sentez que vous forcez, doutez. Je ne parle pas de ce petit coup de pied au derrière qu’il faut parfois se mettre, mais du blocage qui persiste.

Cette source d’énergie, vous la connaissez forcément intimement, même elle ne vous apparaît pas encore clairement. Elle vous semble facile, banale ? C’est bon signe !

Il n’y a ni mauvaise, ni bonne source. Juste là ou les vôtres. Pour l’un, ce sera un week-end de fête avec ses amis, pour l’autre une rando avec ses enfants, pour moi passer une après-midi à bouquiner ou regarder une série addictive.

Offrez-vous ce cadeau régulièrement, vous le méritez. Rendez-vous dans votre agenda ou totale impro, quand vous le sentez, dès que vous en ressentez le besoin.

Et c’est votre créativité qui vous dira merci. Je ne parle pas seulement de la créativité « artistique » mais simplement trouver des idées nouvelles, des solutions à ses problématiques, des réponses à ses interrogations existentielles, une énergie à faire pâlir les centrales électriques.

Vous voilà prêt à passer à l’action, à supporter ce qui vous semblait insupportable. Vous gravirez en quelques heures la montagne au pied de laquelle vous gisiez lamentablement jusque là.

Retrouvez l’énergie de ré-inventer votre quotidien, car c’est ainsi que nous ré-inventerons le monde…

volupte_rozanes_muemotions

Question de (res)source

Comme la sieste qui revient en grâce, valorisons la pause énergisante, dans le sens « je sors de mes contraintes quotidiennes pour penser à moi », moi perso, moi chef d’entreprise, moi blogueur, peu importe. L’égoïstation, comme dirait ma soul sister Anne-Claire.

En plus, vous aurez certainement des bénéfices complémentaires. En réfléchissant à ses priorités, en emmagasinant de l’énergie, naturellement, on en vient à mieux connaître nos talents, nos forces, à mieux se connaître soi-même…

Souvent, on se laisse happer par la vie. On cherche à tout maîtriser alors qu’en fait c’est la vie qui fait de nous ce qu’elle veut. Paradoxalement, c’est en lâchant prise sur le non-essentiel que l’on découvre comment mener enfin sa barque consciemment. Souvent, la prise de conscience (justement) se fait lors d’un choc de vie, qu’il soit négatif ou positif. Ces moments où l’on remet tout en cause, où soudain ce qui compte réellement devient évident. À titre collectif, c’est ce que nous avons vécu entre le 7 et le 11 janvier derniers… À titre personnel, vous saurez, je le sais. À vous, à chacun d’entre nous de « transformer l’essai », si j’ose dire.

De sentir que oui, moi aussi, « je peux », car nous pouvons tous.

À nous de dépasser nos freins, d’arrêter de nous comparer les uns aux autres en niant notre singularité. À nous de mettre en doute toutes nos idées reçues. Car rien n’est jamais gravé dans le marbre, en dehors des grands tabous de notre civilisation.

À ce propos, si votre source d’énergie consiste à trucider quelqu’un, arrêtez de me lire immédiatement et composez le 17. Maintenant.

Ce billet a été écrit pour la thématique « Gérer son énergie », dans le cadre de l’opération mensuelle « À la croisée des blogs » organisée par le site Développementpersonnel.org. Cette thématique a été proposée par Julien Prest (unmondepourlesintrovertis.fr), dont je vous propose de découvrir le billet associé.

Tableau « Volupté » signé Rozanès chez Mu-Emotions.

Partager cet article

15 commentaires
  • Julien
    19 janvier 2015

    J’attendais ton article avec impatience, et ne suis pas déçu ! Il y a tant de « recettes » pour gérer son énergie, il n’y a qu’à voir la variété offerte dans le cadre de cet événement La Croisée des Blogs, toutes ces recettes sont pertinentes, et fonctionnent pour certains… pourtant, il n’y a qu’une personne qui ne donne pas de recette, qui met l’unicité de chacun au centre de tout, qui ne parle que de faire sortir ses émotions, faire parler ses tripes, lâcher prise sur le non essentiel et se recentrer sur ses envies les plus profondes, meilleure source d’énergie possible… cela ne pouvait être que toi ! 🙂
    Merci pour ta belle participation, j’adore !
    A bientôt,
    Julien

    • Morgane
      19 janvier 2015

      Merci Julien, j’avoue que j’ai souri en voyant ne serait-ce que les titres des autres articles. Non pas par mépris, mais en me disant qu’il n’y avait bien que moi pour avoir un titre aussi elliptique 😉 et qui ne comporte ni gestion, ni énergie hi hi. A très bientôt

  • Morgane
    19 janvier 2015

    Anne-Claire ! ça t’étonnera si je te dis que j’ai beaucoup pensé à toi en l’écrivant ? non ? 😉 (nan, j’arrêterai pas, d’abord)

  • Tatiana
    21 janvier 2015

    J’aime, j’aime, j’aime!!! C’est frais, c’est vrai, c’est classe!

    • Morgane
      22 janvier 2015

      Merci, merci, merci !

  • Morgane
    22 janvier 2015

    Anabelle, je suis ravie ! Si tu as repris ta plume, tout va bien 🙂

  • borie
    23 janvier 2015

    Tu dis tout bien et rien que ce qui doit être dit… Comme d’hab ! Si seulement je savais où retrouver cette énergie qui m’a quittée et que je cherche un peu partout… Mais je ne baisse pas les bras, j’essaie des pistes, sans cesse, je finirai bien par trouver. Et tu es une des personnes qui m’y aident presque chaque jour ! Bises gémellaires.

    • Morgane
      4 février 2015

      Merci ma jumelle, je sais que tu trouveras, sinon je débarque. Et si tu trouves pas, je débarque aussi. bref, je débarque 😀

  • Caroline
    29 janvier 2015

    Bonjour Morgane,

    je découvre ton blog et j’adore 😀
    Très bel article, j’aime beaucoup le terme « flowers » et je suis une flower pro grâce à toutes sortes d’activités, de sports et de rencontres et …c’est que du bonheur !

    Au plaisir de te lire,
    Caroline

  • abdelhamid
    30 janvier 2015

    Paradoxalement, c’est en lâchant prise sur le non-essentiel que l’on découvre comment mener enfin sa barque consciemment ! cela résume assez bien ma façon de faire. J’ai besoin de me ressourcer, de me retrouver et d’atteindre mon calme ultime moi le solitaire.

  • Morgane
    4 février 2015

    Je suis sûre qu’elle est plus près que tu ne crois… écoute 😉

  • Morgane
    4 février 2015

    Merci flower Caroline 😉 Au plaisir !

  • Morgane
    4 février 2015

    Entre solitaires, on se comprend Abdelhamid !

  • Dorian
    6 avril 2017

    Bonjour Morgane et merci j’ai pris énormément de plaisir à lire cet article et je souhaitais commenter juste pour mettre en valeur cette phrase : « C’est ce qu’on appelle le « flow », ce moment suspendu de pur instant présent. Les enfants et les passionnés sont ainsi de magnifiques « flowers ». » Merci pour ce joli jeu de mots !! 🙂
    Dorian

  • Morgane
    10 avril 2017

    Merci Dorian ! J’adore les jeux de Mo’ euh de mots 😉

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.