Si tu t'abonnes, tu reçois

juste une newsletter de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

Joanne Tatham, folle blogueuse et flamme passionnée

joanne tatham l'indomptableJoanne et moi, on ne s’est jamais rencontrées « en vrai », mais voilà on devait se rencontrer, c’est tout, c’est comme ça.

Quand je lis son blog, je sais que je vais penser « mais c’est trop moi ! ». Et en plus, je surkiffe ses tatouages (j’essaye de la rattraper, mais elle a beaucoup d’avance 😉 )

Joanne, es-tu folle ?

Si être folle est ne pas rentrer dans les cases (et ne pas chercher à le faire), être soi-même au maximum et ne pas suivre les chemins tous tracés, alors oui, probablement ! 😉

Comment s’exprime ta folie dans ta vie d’entrepreneure ?

Je dirais que ça s’exprime dans mon mode de fonctionnement. Je fais tout à l’instinct, au plaisir. C’est ce qui m’a guidée dans tous mes choix professionnels, mes réorientations et reconversions.

Du coup, je jette parfois tout à la poubelle (je « brûle » mes listes d’emails par exemple), je laisse parfois tomber un projet dans lequel j’ai investi beaucoup de temps et d’énergie parce que la flamme de la passion ne brûle plus (et je ne me dis pas que j’ai perdu mon temps pour autant)…

Mais surtout, après en avoir bouffé pendant des années (j’ai commencé à monétiser un peu mes activités en ligne bien avant d’être entrepreneure), j’accorde de moins en moins d’intérêt aux techniques webmarketing ultra carrées, complexes et contraignantes qui sont enseignées un peu partout. (Dans mes bras, copine)

Au début, quand j’ai lancé mon activité, j’ai appliqué tout ce que j’ai appris. J’ai suivi des programmes, des formations, et je me suis faite accompagner. Mais ça ne marchait pas pour moi, parce que ça n’était pas aligné.

Moi, j’ai besoin de passion, de tripes. J’ai besoin de vibrer.

Quand je me mets dans une case pour coller à un modèle soi-disant éprouvé, ça ne fonctionne pas.
Parce que je ne rentre pas dans les cases. Je suis un esprit libre.
Me mettre dans une case, c’est me mettre dans une cage. J’ai besoin d’espace pour voler !

Alors après m’être cogné la tête contre les murs plusieurs fois, j’ai décidé de pratiquer mon webmarketing plus à l’instinct, et moins en suivant « the perfect blueprint to make money » (tu vois de quoi je parle ;-))
Et « bizarrement », ça fonctionne vachement mieux quand je fais ça ! (Trop bizarre, ah ah)

Et ton blog, il est aussi fou que toi ?

De plus en plus. Quand je repense à mes débuts en tant qu’entrepreneure, j’ai fait du chemin !
Au début, je prêtais énormément attention au SEO, j’essayais de choisir des titres accrocheurs, de faire des listes (« X façons de blabli », « Les X erreurs qui vous empêchent de blablo »), de bien penser la structure de mes articles, de bien toujours mettre un Call To Action à la fin… Inutile de préciser à quel point bloguer a fini par devenir une corvée alors que ce n’était que pur plaisir à la base.

Aujourd’hui, je m’amuse parfois de voir que j’oublie une fois sur deux d’inciter mon audience à laisser un commentaire, de constater que mes titres et mes articles souvent sont plus philosophiques, réflectifs qu’autre chose, et que par dessus tout, je m’en fous ! 😉

joanne tatham folle blogueuse

Parlons-en de ce blog, il représente quoi pour toi ? Il t’apporte quoi ? Raconte-nous tout !

Tout ! Et ce, depuis toujours. Entrepreneure ou pas, mon blog a toujours été plus qu’un simple blog. C’est ma maison virtuelle 😃 C’est un bout de moi. C’est presque tous les bouts de moi, en fait. C’est de là que beaucoup de choses partent, et là où beaucoup reviennent.

J’ai beau être présente sur à peu près tous les réseaux sociaux, c’est finalement là qu’est centralisé le plus important, là que les pièces du puzzle s’assemblent.

Depuis quand blogues-tu ? Pourquoi as-tu un jour décidé de te lancer dans cette folie ?

J’ai commencé en 2001-2002. A l’époque, le mot blog n’existait pas et il fallait encore avoir des connaissances techniques pour avoir son site internet. J’étais intégratrice web, ça m’a aidée ! 😉

Je me suis lancée dans le bloguing un peu par accident, mais aussi par nécessité.
En dehors de mon activité salariée, j’étais modèle photo. J’avais créé un site web, un book en ligne, mais j’ai rapidement été frustrée de ne donner à voir que mon physique sur internet.

J’avais envie de faire savoir au monde que j’avais une personnalité, de l’humour, des choses à dire… j’avais besoin de m’exprimer autrement. C’était avant Twitter et Facebook (bon sang, j’ai l’impression d’être vieille !)(tu l’es mais moins que moi), ce qui ne me laissait qu’une seule option : créer mon espace d’expression. J’ai donc ajouté une rubrique dédiée à mon site !

Par la suite, j’ai séparé les deux… et mon blog a fait des bébés : je suis allée jusqu’à tenir 4 ou 5 blogs en parallèle.

Aurais-tu d’autres blogs un peu fous à me conseiller ?

En francophones, je sais que nous connaissons les mêmes 😉
Hors de Francophonie, j’aime beaucoup Susannah Conway et Hannah Marcotti. Ce sont deux excellentes démonstrations que l’on peut bloguer pour son business sans utiliser les techniques webmarketing sensées fonctionner à tous les coups pour tout le monde 😉

Quelle est ton actualité ?

Je viens de lancer un nouveau programme, INDOMPTABLE, réservé aux femmes qui souhaitent prendre la place qu’elles désirent et méritent en confiance et en étant pleinement elles-mêmes. Coach et mentor, j’aide les femmes ambitieuses & spirituelles à se concentrer sur l’essentiel, sur leur essence, pour leur permettre d’oser prendre la place qu’elles désirent et méritent, en confiance.
Je commence également à réfléchir à de nouveaux programmes pour la rentrée.

Merci Joanne et j’ajoute que tu as écrit le livre mondialement connu (ben quoi France + Belgique = le Monde, non ?!?) “J’arrête le superflu !“ aux éditions Eyrolles.

 

Partager cet article

Aucun commentaire pour le moment.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.