Dans ma newsletter

tu recevras mon journal de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

Court, facile à retenir et percutant.

#marque

 

Un nom génial n’est pas synonyme de business génial. Et vice-versa.

En d’autres termes, tu peux faire du business sans nom de marque. Tu peux avoir un super nom et zéro clients. Le mieux, c’est d’avoir les deux, on est d’accord, mais commence par vendre avant de communiquer !

Je sais ce que tu recherches : le coup de foudre, le coup de cœur, l’effet wouaou. Chez toi comme pour la terre entière. Tu rêves de dire ce nom et que chacun s’exclame : « han, mais c’est trop bien, j’adore » (sous-entendu, je vais t’acheter plein de trucs, tellement ta marque est géniale).

Sauf que… non.

Sauf que, en vrai, il y a autant d’histoires de marques que d’histoires d’amour.
Certains coups de foudre finissent en rupture. Certaines amitiés finissent en longue complicité. Certaines passions se transforment en évidence. Certains « oui, ben on verra » deviennent partenaires d’une vie. Certains effet wouaou font pshhhiiiitttt.

Bref, tout est possible.
Encore une fois, pas de règle,
seulement des expériences.

Parfois, on me demande comment je fais pour trouver une marque. Je ne « trouve » pas de marque. Je suis une sage-femme : j’aide mon client, ma cliente à accoucher de SA marque. Et comme pour les accouchements, tous les cas sont possibles. Certains sont rapides, d’autres plus longs. Comme une lettre à la Poste ou laborieux. Il y a de la frustration, des larmes, de la joie, du soulagement et surtout à la fin : une évidence.

Un nom de marque, je le dis souvent, c’est comme le prénom d’un enfant. Il vaut mieux éviter d’en parler avant la naissance, car on va se prendre dans la figure tous les avis du monde. Alors que la seule personne qui doit choisir (c’est son privilège ET sa responsabilité), c’est l’entrepreneur·e.
J’insiste souvent là-dessus car c’est essentiel.

Et en même temps, c’est différent du prénom d’une enfant. L’enjeu est quand même moins fort ! Car changer de marque, qu’elle qu’en soit la raison, c’est dur, c’est chiant, ça peut faire rager ou soulager, mais c’est toujours possible. La peur est supérieure aux conséquences réelles.

Mais revenons à cette fameuse étape de la recherche de marque. Celle que l’on effectue seul·e ou accompagné·e ^par quelqu’un·e qui se mettra au service de cette recherche. Pas en demandant son avis à la terre entière, ni même à ses client·es (ou alors d’une manière détournée), encore moins à sa mère ou à son·sa conjoint·e !

 

Est-ce qu’on va moins se tromper ? Pas forcément.

Est-ce qu’on aura moins d’idées ? Peut-être, mais au moins ce seront les nôtres, pas celles de quelqu’un qui pourrait en revendiquer la ma·pa·ternité. Car oui, quand on est une pro de l’identité de marque, on a une charte éthique. Un nom de marque, même si j’ai trouvé des éléments, aidé à sa naissance, apporté des éléments essentiels tant au niveau pratique que psychologique, ne m’appartient jamais.

  • Il est le fruit d’une histoire que j’aide à concentrer dans un mot ou plusieurs.
  • Il est l’essence d’une entreprise.
  • Il est ce qui fait sens pour l’entrepreneur·e, pour ses client·es.

Les marques c’est comme les tatouages, en fait (ouais, ouais).
Avertissement : si ma vie te soule ou t’indiffère totalement, tu peux sauter ce paragraphe. Bisous.

Donc, moi, je surkiffe les tatouages. Pendant 20 ans, j’en ai rêvé. J’ai fait mon premier à 40 ans et maintenant… j’en ai plus d’une quinzaine. Et c’est pas fini, comme dirait l’autre.
Les tatouages, ça me fascine, car c’est chargé de symboles tant par le dessin que l’emplacement, le nombre ou les couleurs utilisées. C’est un élément hyper perso ET qui envoie un message au reste du monde ET (presque) indélébile.

Tu peux revenir maintenant, on retourne dans le domaine communication.
Un tatouage, c’est comme une marque.

  • Il y a les coups de tête que l’on regrette. Et les projets maturés et évidents.
  • Il y a une histoire, une symbolique.
  • Il y a la difficulté à s’en séparer si on y est obligé·e.
  • Il y a ceux qu’on oublie tellement ils font partie de nous.
  • Il y a ceux qu’on retravaille, qu’on retouche pour obtenir the one.
  • Il y a ceux qu’on fait pour suivre la mode et dont on se lasse car on finit par les voir partout.
  • Il y a ceux dont qu’on aime d’amour, même quand ils ne plaisent pas à notre entourage.

Une marque, c’est un signe de ralliement. C’est un élément de l’identité de marque. UN parmi bien d’autres.

 

Alors, du coup, on fait comment pour le trouver ?

Je crois que la première étape, c’est d’oublier ces a priori. On peut faire du business sans marque. Un nom n’est pas forcément court, facile à retenir et percutant. Comme en amour, l’évidence est parfois sous nos yeux, mais on ne la voit pas…

La seconde, c’est de s’ouvrir aux signes, aux synchronicités, apprendre à écouter, à regarder, à ressentir. Les mots, les symboles, les messages qui reviennent en permanence. Écouter les autres parler de nous.

Ensuite, s’autoriser. Les chemins de traverse, les idées folles, les méthodes chelous. Trouver un nom n’a rien de rationnel ! C’est une histoire d’intuition, d’émotions, d’histoire, de justesse et de sens.

Enfin, accepter de ne pas savoir. Combien de temps cela prendra. Qui nous aidera, ou pas. Se planter. Fructifier.

Si besoin pour t’aider à brainstormer, à Lyon en présentiel ou par écrit n’importe où dans le monde –> Je suis là 🙂

a


Lire mon Grimoire

Rejoindre mon atelier d'écriture
Atelier Canard à l'orange

Mes livres sont disponibles !
Âmes fortes et coeurs sensibles
L'entreprise de l'invisible

Acheter la
Conférence Compte de fée

signature

Partager cet article

Aucun commentaire pour le moment.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.