Si tu t'abonnes, tu reçois

juste une newsletter de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

L’expérience « s’effacer des réseaux sociaux » #6

inactive sur les réseaux sociauxBientôt la fin de l’expérience…

J’ai hâte, j’avoue, de pouvoir partager toute cette aventure avec mes « followers », même si certain.es m’ont déjà démasquée !

D’ailleurs, à mon retour, je vais avoir du boulot pour remercier tous ceux qui ont pensé à moi 😉 !

Et comme dans toute bonne série, commençons par « previously in #jequittelesreseauxsociaux ».

Épisode 1 –> Au commencement

Épisode 2 –> Fermer les yeux

Épisode 3 –> Quelle idée bizarre !

Épisode 4 –> Quelle bonne idée !

Épisode 5 –> Quelle mauvaise idée !

Jour 16 – Satisfaction

(Oui, oui, toujours la Twilight attitude au niveau des titres. C’est un métier.)

Assaillie. De messages, de questions, de commentaires. J’étais trop contente de voir, de lire tout cet engouement ! Comme quoi être moins présent a des conséquences qui font du bien à l’ego.

J’ai envoyé une newsletter à tous les abonnés de mon blog, relatant l’aventure. Un titre qui claque, un peu d’humour, un zeste de suspense et… J’ai fait mon meilleur score d’infolettre (comme disent nos amis canadiens) ever !

En 48h, plus de 65% d’ouverture et 25,5% de clic.

Je ne suis pas surprise, évidemment. Je connaissais déjà la puissance du mail (lire à ce propos le point de vue de Selma → Vendre par mail. Je ne suis pas d’accord sur tout, notamment concernant les réseaux sociaux, mais il pose les bonnes questions et propose des pistes vraiment intéressantes, que je vais m’empresser de mettre en application.).

Je savais qu’en proposant du contenu inédit, j’allais faire la différence.

Finalement, cette expérience me permet avant tout de passer à l’action. De tester des choses qui sont sur ma to-do-list depuis des siècles, mais que je n’avais pas pris le temps d’étudier.

Une chose est certaines, dorénavant, ce sont mes abonnés qui auront mes articles en primeur.

(Tu n’es pas encore abonné.e ? Alors que tu rêves de booster ta créativité, de mieux communiquer, de mieux entreprendre ? Tu sais ce qu’il te reste à faire –> Je m’inscris).

Je me sens habituée.

::: Habituée à ne plus me sentir obligée de mettre un « j’aime ». Ainsi mes j’aime n’en auront que plus de valeur.

::: Ne plus me sentir obligée de commenter mais ne pas avoir envie de m’en empêcher non plus.

::: Ne plus me sentir obligée de partager, de remercier, mais le faire spontanément, parce que j’y crois, parce que ça me fait plaisir, parce que je pense que ça peut servir à quelqu’un d’autre que moi.

Bref, faire la paix avec les réseaux sociaux. C’est Marie qui va être contente (–> Entrepreneur : aller en paix).

Facebook et Twitter sans moi

Jours 17&18 – Questions

Aujourd’hui, je me pose LA question.

Je vais revenir, c’est évident.

Mais comment vais-je envisager ma présence ? Trouver son équilibre, voilà la clé…

Je ne répondrai pas maintenant à cette question, je pense que la réponse va se construire au fur et à mesure des ajustements que je vais apporter.

Me laisser la possibilité d’en faire trop ou pas assez (à mon goût, pas selon les critères d’autres personnes)

La possibilité d’être parfois très active, parfois plus calme.

De choisir ce que je veux partager.

Dans quelques mois, je lance ma plateforme Book in web (tu ne vois pas de quoi je veux parler ? → Book in web, c’est quoi c’t’histoire ?). Évidemment, les réseaux sociaux feront partie de ma stratégie de communication (et commerciale). Feront partie, mais ne seront pas « au centre de ».

Patricia m’a demandé si j’avais craqué sur la page Facebook de Mo’ pour mots. Non. Toutes les publications sont programmées. Je ne les ai pas supprimées, donc elles sont publiées automatiquement. Simplement, je ne réponds pas aux éventuels commentaires. (Et je n’aime pas ça, voilà qui fera partie des points négatifs de l’expérience).

Dis donc, avez tout ça, c’est bientôt la fin ! Plus que 3 jours, je n’en reviens pas. C’est passé vite, « comme quand je fais quelque chose où je suis bien » me répondrait mon fils qui a tout compris au flow…

Retrouvons-nous donc mercredi pour le tout dernier épisode. Ou pas. Parce que me connaissant, il y aura sûrement un bonus. Voire, un bonus du bonus.

Qui sait ?

citrouilles d'Halloween

PS : le 17ème jour, c’était le 31 octobre, jour de naissance de ma citrouille, jour très important pour moi, pour plein de raisons. Bon, ben j’ai craqué, j’ai changé ma photo de couverture ^^. Mais bon, c’était pour la bonne cause. Et puis je fais ce que je VEUX, d’abord !

PPS : pour (légèrement) corser cette fin de challenge, je m’interdis d’aller sur Facebook et Twitter plus d’une fois par jour. Gloups.

Partager cet article

Aucun commentaire pour le moment.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.