Si tu t'abonnes, tu reçois

juste une newsletter de sorcière un peu illuminée,

des infos sur mes ateliers & autres grimoires

et surtout plein de love

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.

L’expérience « je quitte les réseaux sociaux » #2

partie en fuméeIl y a quelques jours, je décidais de me lancer dans une expérience de « quittage » des réseaux sociaux, de manière publique tout du moins. Pour lire le –> Début du récit, c’est ici.

On continue ?

Jour 2 – Les peurs

Ce matin m’est venu une peur. Irrationnelle, comme souvent elles le sont.

Si je ne partage plus rien… plus personne ne va venir sur mon blog. Plus personne ne va partager mes articles. Vais-je disparaître dans les limbes du web ? Tout ce travail pour retomber ?

Excessif.

Puis, j’ai réalisé que s’éloigner des réseaux sociaux ça n’était pas disparaître. Tout d’abord, je l’ai dit, si on m’appelle, je réponds. Question, tag, citation… je serai là (si besoin) !

Ensuite, j’ai programmé un certain nombre de posts et s’il y a des commentaires, je réagirai, c’est quand même la moindre des choses.

Enfin, last but not least devrais-je même dire, c’est une bonne occasion de voir comment vit mon blog sans moi. Une excellente occasion de faire preuve de créativité pour faire venir du monde chez moi.

D’ailleurs… si j’en profitait pour faire une newsletter ? Oui, bonne idée…

D’où vient-elle, cette peur de ne plus exister aux yeux des autres ? Peur de ne plus être aimé.e ? Peur d’être inutile ? Peur de s’ennuyer ? Ah, ça non, c’est certain !

Souvent, les personnes qui font une cure sans connexion disent vouloir retrouver du temps, ne plus en perdre. Ça n’est pas mon cas, j’ai rarement la sensation de perdre mon temps. Je pense avoir trouvé mon équilibre entre détente, outil de communication et de veille.

Et puis, pour l’introvertie que je suis, c’est un mode d’expression particulièrement agréable. Pouvoir parler à tant de gens en même temps, des inconnus même, c’est un miracle ! Je serais bien incapable d’en faire autant IRL comme on dit…

D’où, peut-être, ce sentiment étrange que l’on m’a coupé quelque chose.

Brutalement, coup à l’estomac. Et mes livres ? Comment continuer à les vendre si je n’en parle plus ? Zen…

10h30. Première remarque, en MP… J’envoie le lien et provoque une crise de fou-rire. Toujours ça de gagné ^^.

Puisque c’est comme ça, je vais courir, parce que bloguer… c’est du sport !

Bon. Mini-craquage. En même temps, comment ne pas soutenir une amie qui en a besoin et ne pas faire un coucou à mes sorcières préférées ? Hein, comment ? Et puis, les entorses au protocole, même si ça n’est pas très scientifique, ça fait partie des grands plaisirs de la vie, non ?

Et puis bon, je suis tombée sur une vidéo qui m’a fait littéralement mourir de rire. Jaune. Bisous aux c******* de députés en passant. Ça manque de meufs tout ça, moi je vous le dis.

Oui, je suis féministe. Absolument.

Bref.

Jours 3&4 – Week-end…

Étrange hasard qui fait que tu as programmé ce billet (→ Lost in suspension) il y a quelques semaines, sans te douter qu’il paraîtrait au tout début de cette expérience de mise en suspension. Cela te fait sourire, comme toujours.

Week-end. Tu as déjà l’habitude de peu te connecter, il y aura peu de différence. Et puis c’est l’anniversaire de ton fils, une horde hurlante s’apprête à débarquer. Sans oublier le départ en vacances, demain. La vie qui envahit tout, bonheur simple…

Jour 5 – Démangeaisons

Oui, cela m’a démangé.

Un débat auquel j’aurais aimé participé. Mais cela aurait-il été utile ?

Un statut que j’aurais adoré commenté. Mais aurais-je été lue ?

Tant de likes que j’aurais aimé poser. Mais n’auraient-ils pas déjà été oubliés ?

Plus encore d’articles que j’aurais aimé partager. Mais je le ferai plus tard, car point d’urgence il n’y a.

Démangeaisons vite oubliées, à mon grand étonnement.

Étonnée, oui, de voir la vitesse à laquelle je me passe de laisser des traces aussi fugaces.

Sensation légèrement désagréable de devenir une voyeuse, puisque je vois, je lis, sans me manifester. Publiquement. Je ne me prive pas de le faire un privé. Et c’est grisant… troublant, même…

Être là sans y être.

Aujourd’hui, l’envie (le besoin?) de me connecter se fait de moins en moins fort.

Ai-je gagné du temps ? Je ne sais pas… Ce n’est pas forcément ce que je recherche, je n’ai pas vraiment la sensation d’en perdre sur les réseaux, après tout je suis assez grande pour décider de ce que je dois faire, avec qui, comment et surtout pourquoi !

Ai-je gagné en concentration ? Trop tôt pour le dire…

Ai-je perdu quelque chose ? Oui. J’ai perdu du trafic sur mon blog. Chute vertigineuse. Un mal pour un bien. Se poser la question : comment diversifier mes sources de lectorat ? Je trouverai des réponses.

Pour découvrir le troisième épisode –> J’en apprends tous les jours.

Partager cet article

11 commentaires
  • Magaly H
    20 octobre 2015

    Ca fait plaisir de te lire ici, à défaut de te lire sur les réseaux …
    Tu vois, j’ai fini par venir voir ce qu’il se passait ici, ne te voyant plus là-bas !
    Et sinon, j’aime bien les entorses au règlement 😉

    Kiss !

    • Morgane
      20 octobre 2015

      Ah ah ! Et puis j’envoie des SMS, donc je suis vivante 😉

  • Nadege
    20 octobre 2015

    Madame Morgane,

    J’avais remarqué ton absence mais n’en connaissais pas la cause. Heureuse d’apprendre que ce n’est qu’une experience et que tu vas bien.

    Bises
    Nadege

    • Morgane
      20 octobre 2015

      Merci Madame Nadège, oui tout va bien ^^

  • chris chris
    20 octobre 2015

    Hier soir j’ai regardé digital detox. 90 jours sans connexion. L’as tu vu ?

    • Morgane
      20 octobre 2015

      Oui !! J’avais trouvé l’expérience super intéressante. Je n’en suis pas à ce degré puisque j’ai toujours mon téléphone et mon accès internet.

  • Emilie A
    20 octobre 2015

    Coucou Morgane!
    Et du coup (je suis curieuse), cette expérience te permet de voir plus de monde dans le réel? As tu l’impression d’avoir plus de temps pour toi, pour les autres. J’appellerais bien ton expérience « la méditation du web » pour seule action d’écouter, ressentir, laisser passer l’agitation extérieur, intérieur pour être dans l’observation uniquement et simplement.
    Impatiente d’échanger avec toi pendant ou après ta pause;)
    Emilie

    • Morgane
      21 octobre 2015

      Coucou Emilie !
      Excellente question, je pense que j’y répondrai en détail dans les épisodes à venir, mais voici mon premier ressenti : gagner du temps, non, car j’utilise bcp les réseaux sociaux pour communiquer, donc ce n’est pas « perdu ». En revanche, impression de mieux « gérer » mon temps, de moins partir dans tous les sens, moins m’éparpiller. J’aime bcp ce terme de « méditation du web », merci !! Je vois autant de monde que d’habitude, sachant que je suis naturellement solitaire, mais que j’ai un bureau en co-working et une vie de famille bien chargée, donc pour ça je n’ai pas de manque !!
      A bientôt pour la suite 😉

  • Céline
    22 octobre 2015

    Partage d’expérience : on m’a dit récemment « quand je ne te vois pas sur les réseaux sociaux c’est que tu dois vivre des trucs super intéressants que tu n’as pas forcément envie de partager ». En plein dans le mille.

    Je pense que même si on ne te voit pas pendant 1 mois, crois-moi, personne ne t’oubliera ! Et peut-être même que tes articles seront encore plus lus… le marketing de la rareté, sans être forcément stratégique, ça marche aussi et ça donne encore plus de poids à ce que tu fais et ce que tu dis. A méditer 🙂

    Sur ce… see you !

    • Morgane
      22 octobre 2015

      Mais c’est tellement vrai ! D’ailleurs c’est EXACTEMENT ce que je me dis moi avec les personnes qui sont importantes professionnellement pour moi. Et celles qui sont, en plus importantes à titre perso, je n’hésite pas à leur faire un coucou par ailleurs, donc… Et c’est ce qui m’arrive aujourd’hui. Merci pour ton commentaire Céline, je le vis en ce moment et c’est puissant. 🙂 See you too !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les potions magiques, ça n’existe pas.
Mais la magie de l’écriture, si ! »

En cliquant sur valider, j'accepte de recevoir sur cet email les actualités et offres personnalisées du site canardalorange.com. Je dispose d'un droit d'accès, rectification et suppression de mes données et peut me désinscrire à tout moment via les liens de désinscription en bas de l'email.
J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site.